SOS AFRIQUE

L'Afrique est l'un des continents au monde regroupant l'une des plus belles faunes. Mais malheureusement, cette faune reste lourdement menacée malgrés toutes les mesures mise en place à ce jour ! Il existe de multiples menaces sur les jardins d'éden que doivent être les réserves naturelles d'Afrique.

 

Le Safari de Riche Chasseur

Bien qu'interdite, certaines personnes riches pratiquent encore la chasse sur les animaux, pour une raison des plus déplorables à savoir : avoir un trophée. A vaincre sans périls on triomphe sans gloire disait Corneille, il est vrai que de tuer un pauvre animal à 500m avec une arme et bien à l'abri dans sa jeep ne présente pas beaucoup de risque... Alors, pour se sentir encore plus fort, ils veulent abattre le mal adulte, le roi des animaux, afin de satisfaire leur soif de supériorité, au XXIème siècle c'est juste minable.

 

Mais la mort de l'animal n'est pas la fin de cette atrocité. Chez les lions la disparition d'un mâle en pousse un autre a tué les petits du premier pour tenter de ce reproduire avec la femelle. Voilà un infanticide généré par la vantardise de l'homme.  Le lion n'est pas le seul cas, d'autres prédateurs et même grands herbivores d'afrique en sont victimes. Comme toujours avec ce type d'intervention humaine, c'est l'ensemble de l'équilibre d'un écosystème qui est menacé. Ce problème de trophée ce retrouve aussi un peu partout dans le monde avec l'ours, le puma en amérique du nord, ou le tigre en Asie.

 

Le trafic des espèces

Le profit que peut faire la population locale en participant au vol d'animaux, pousse certains à commercialiser des animaux sauvages. Ce gigantesque trafic cause chaque année de grave perte. En effet, si par exemple une femelle est capturée alors que ces petits sont trop jeunes pour survivre sans elle et donc ne pouvant être revendus, les petits sont tués dans des conditions affreuses et souvent avec un certain plaisir barbare par leurs bourreaux.

Les défenses et la corne

Le braconnage menace d'extinction nombreuses espèces africaines, mais les plus touchés restent les éléphants et les rhinocéros. Malgrés l'interdiction en 1989 de faire commerce de l'ivoire, près de 38 000 éléphants sont tués chaque année pour leurs défenses, le reste de l'animal étant laissé sur place, trop lourd à emporter et surtout sans valeur aux yeux des braconniers. Les rhinocéros quand à eux, sont traqués pour leurs cornes aux vertus aphrodisiaques (ce n'est pas sans rappeler l'atrocité du trafic d'aileron de requin).  En Afrique du Sud et au Zimbabwe, on compte chaque mois une douzaine de mort dans la population de rhinocéros. Les rhinocéros d'Asie présent en Inde et au Népal sont aussi dans le même cas. 

Jusqu'ou la cruauté, la barbarie la recherche de profit et de satisfaction personnelle va elle aller ?

Pour faire avancer les choses, parlez-en autour de vous !

Retour

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×